Langues anciennes

Déesses et dieux romains

Par ELEANOR MANGOLD, publié le samedi 7 décembre 2019 21:52 - Mis à jour le lundi 15 mars 2021 20:03
Raffaello-Sanzio-Da-Urbino-Ceiling-of-the-Loggia-of-Psyche.jpg
Exposés des 5e latinistes

Présentation d'une déesse ou d'un dieu sous la forme d'une interview d'une dizaine de questions.

 

Interview de Saturne

(Par Chloé et Julie)

La journaliste : Où habitez-vous ?

Saturne : J'habite en Italie.

La journaliste : Quels sont vos domaines d'action ?

Saturne : Je suis le dieu du temps.

La journaliste : Qui sont vos parents ?

Saturne : Mon père est Ouranos, le dieu du ciel, et ma mère est Gaïa, la déesse de la terre.

La journaliste : Quels sont vos autres noms ?

Saturne : Mes autres noms sont Dedra et Cronos.

La journaliste : Avez-vous des enfants ?

Saturne : Oui, j'avais six enfants, Hestia, Déméter, Héra, Hadès, Poséidon et Zeus.

La journaliste : Pourquoi "j'avais" ? Que sont-ils devenus ?

Saturne : On m'a prédit que l'un de mes enfants me détrônerait. Alors je les ai tous mangés. Sauf Zeus, car ma femme me l'a caché.

La journaliste : Quels sont vos objets préférés ?

Saturne : Le sablier et la faucille.

La journaliste : Comment s'appelle votre temple ?

Saturne : Le temple de Saturne.

La journaliste : Quel est votre animal préféré ?

Saturne : Le bélier.

La journaliste : Au revoir ! Et n'oubliez pas votre sablier en partant.

Interview de Junon

(Par Alexandra et Maë)

La journaliste : Vous êtes la fille de Saturne et de Rhéa. Quelles sont les circonstances de votre naissance ?

Junon : Je suis née au temple de Samos mais mon père m'a mangée dès mes premiers instants. Heureusement, Jupiter a fait en sorte que mon père nous régurgite moi, mes frères et mes sœurs qui avons connu ce sort.

La journaliste : Quel est votre nom grec et quels sont vos surnoms ?

Junon : Mon nom grec est Héra. En général, on me donne des surnoms en fonction de ce que l'on veut invoquer chez moi. On m'appelle Juno Pronuba la veille d'un mariage, Juno Lucina pour protéger les femmes enceintes ou encore Domiduca pour conduire les jeunes filles chez leurs époux. J'en ai d'autres mais la liste est trop longue.

La journaliste : De quoi êtes vous la déesse ? 

Junon : Je suis la déesse de la fécondité, de la maternité, du mariage mais aussi de la lune. Je suis également la reine des dieux.

La journaliste : Quels sont vos attributs ?

Junon : Mes attributs sont un sceptre surmonté d'un coucou et d'une grenade, symbole de l'amour conjugal. Mais j'ai aussi la vache, le paon et le lys.

La journaliste : Avez-vous des enfants ?

Junon : J'ai quatre enfants, Mars, le dieu de la guerre, Vulcain, le dieu de la forge, Juventas, la déesse de la jeunesse et Lucine la déesse de la lumière.

La journaliste : Comment réagissez-vous quand vous apprenez que Jupiter vous a trompée ?

Junon : Je ne peux pas m'empêcher d'être jalouse et cherche à me venger.

La journaliste : Quel est le moment qui vous a le plus marqué dans votre vie ?

Junon : Un jour, je me promenais sur la montagne au coucou et, lorsque j'en ai aperçu un tomber, transi de froid, je l'ai réchauffé contre moi. Mais ce coucou s'est transformé en Jupiter et, quand il m'a demandé en mariage, j'étais tellement surprise que j'ai accepté.

La journaliste : Comment vous entendez-vous avec les autres divinités ?

Junon : Je m'entends plutôt bien avec les autres divinités mais je me dispute souvent avec Jupiter à cause de ses maîtresses. Je n'aime pas beaucoup Vénus. Je ne comprends pas ce que tout le monde lui trouve et pourquoi Pâris lui a donné la pomme d'or comme prix de beauté. J'ai beaucoup haï Hercule également.

Interview de Vénus

(Par Rose, Jeanne et Louise)

Louise Lavi : Bonjour tout le monde ! Je m'appelle Louise Lavi et nous nous retrouvons aujourd'hui en compagnie de Rose Laille et de la célèbre Vénus ! Ave Vénus.

Vénus : Ave.

Rose Laille : Comment allez-vous aujourd'hui ?

Vénus : Très bien.

Louise Lavi : Tout d'abord, on dit que vous êtes née aussi belle et blanche que l'écume et que vous avez été conduite par les Zéphyrs du printemps jusqu'à l'Olympe.

Vénus : Oui, je suis née des gouttes de sang de mon père Ouranos, blessé par son propre fils Cronos. Ma mère, Gaïa, est considérée comme la mère des Titans.

Rose Laille : Quel est votre nom grec ?

Vénus : En grec, je m'appelle Aphrodite et ai plusieurs surnoms comme Cypris, Paphia, Cythérée, Anadyomène et Génétyllide. 

Louise Lavi : Vous êtes la déesse de l'amour et de la beauté...

Vénus : Et du mariage et de la fécondité.

Rose Laille : Quels sont vos attributs ?

Vénus : La pomme, la grenade et la perle représentent la fécondité. La rose et le myrte sont pour le mariage. Il y a aussi le coquillage, divers animaux comme le bouc, le bélier, le cygne, le moineau, la tourterelle et la colombe qui est mon oiseau favori. Je suis associée au vendredi.

Louise Lavi : Vous êtes considérée comme la plus belle des déesses. Vous avez la peau blanche, des cheveux d'un blond éblouissant, des yeux brillants, des gestes gracieux et délicats. Vous êtes vêtue d'une robe blanche qui soulignent vos formes parfaites. Mais quel est votre caractère ?

Vénus : Je peux parfois être douce et attentionnée envers mon prochain. Mais parfois, je l'avoue, je suis cruelle et sans pitié. J'aime me faire belle pour séduire et suis constamment en compétition avec les autres déesses. J'aime les rendre jalouses, surtout Junon et Minerve. Mais je suis très protectrice envers mes enfants et peux me sacrifier pour eux.

Rose Laille : En parlant de vos enfants, qui sont-ils ?

Vénus : J'ai eu deux enfants avec Mars avec qui j'ai eu une liaison secrète, Cupidon, le dieu de l'amour, et Antéros. J'ai eu un enfant qui se nomme Énée avec Anchise et un autre avec Hermès, Hermaphrodite. 

Louise Lavi : Pouvez-vous nous expliquer un épisode marquant de votre vie ?

Vénus : Oui. Je suis un peu la cause de la guerre de Troie. Je m'étais disputée avec Junon et Minerve pour savoir qui était la plus belle. Nous avons alors demandé à Pâris de nous départager : Junon lui a proposé la puissance royale, Minerve la gloire militaire et moi la plus belle des femmes. Il m'a choisi et m'a demandé Hélène, l'épouse du roi Ménélas. L'enlèvement d'Hélène a provoqué la guerre de Troie.

Rose Laille : Merci Vénus de vous être déplacée et de nous avoir répondu. Au revoir !

Vénus : Au revoir ! Merci de m'avoir reçue !

Interview de Mars

(Par Adrien, Maelyas et Lucas)

Premier journaliste : Quels sont vos parents ?

Mars : Mon père est Jupiter et ma mère est Junon.

Premier journaliste : Quand êtes-vous né ?

Mars : Je suis né un 29 mai à Rome.

Deuxième journaliste : Quel est votre nom grec ?

Mars : Mon nom grec est Arès.

Deuxième journaliste : Quels sont vos surnoms ?

Mars : On me surnomme le dieu de la guerre.

Premier journaliste : Quelles sont vos spécialités.

Mars : Mes spécialités sont la guerre, le carnage et le sang versé.

Second journaliste : À quels objets et animaux êtes-vous très attaché ?

Mars : Je suis très attaché à mon casque, mon chien, mon vautour, mon loup et mon aigle.

Premier journaliste : Qu'aimez-vous manger ?

Mars : J'aime bien manger un bon poulet et surtout des Mars.

Premier journaliste : Comment vous trouvez-vous ?

Mars : Je me trouve costaud, beau et valeureux.

Second journaliste : Comment êtes-vous habillé ?

Mars : Je porte un casque, une cuirasse, un glaive et un pilum.

Second journaliste : Quel est votre caractère ?

Mars : Je suis plutôt brutal, vengeur et agressif.

Premier journaliste ; Qu'est-ce qui a marqué votre vie ?

Mars : La naissance de mes deux fils Romulus et Remus.

Second journaliste : Quels sont vos rapports avec les autres divinités ?

Mars : Je suis en dessous de Zeus mais on me respecte.

Second journaliste : Quels sont vos rapports avec les humains ?

Mars : Je ne les aide que pour la guerre.

Premier journaliste : Qui est votre femme ?

Mars : J'ai été avec Vénus mais cela n'a pas duré très longtemps.

Premier journaliste : Avez-vous des enfants ?

Mars : Oui deux. Romulus et Remus.

Second journaliste : Fêtez-vous Noël ?

Mars : Non... Heu... Enfin... Je ne sais pas ce que c'est Noël.

Premier journaliste : Vous verrez dans quelques siècles ! Quelles est votre couleur préférée ?

Mars : C'est le rouge car cette couleur évoque la violence et le sang de la guerre. Allez ! Au revoir ! Je retourne à la guerre !

Interview de Cupidon

(Par Manon et Victoria)

La journaliste : Qui sont tes parents ?

Cupidon : Ma mère est Vénus, la déesse de la beauté, et mon père est Mars, le dieu de la guerre.

La journaliste : Peux-tu nous parler de ta naissance ?

Cupidon : Le dieu Jupiter a voulu que ma mère m'abandonne à ma naissance. Pour échapper à sa colère, ma mère m'a caché dans les bois. C'est là que j'ai appris à manier l'arc et les flèches.

La journaliste : Quel est ton nom grec ?

Cupidon : En grec, je m'appelle Éros.

La journaliste : As-tu un surnom ?

Cupidon : On m'appelle le dieu de l'amour.

La journaliste : Quelle est ta spécialité ?

Cupidon : J'envoie des flèches dans les cœurs des personnes pour qu'elles tombent amoureuses.

La journaliste : Quels sont tes attributs ?

Cupidon : Je porte un arc, un carquois, des ailes et des flèches. J'aime les oiseaux, les cygnes par exemple.

La journaliste : Quelle est ton apparence physique ?

Cupidon : On me représente le plus souvent en jeune enfant de sept à huit ans. Je porte des ailes blanches comme les anges.

La journaliste : Comment es-tu vêtu ?

Cupidon : Je ne porte pas de vêtements. Je suis tout nu.

La journaliste : Quel est ton caractère ?

Cupidon : Je suis un enfant turbulent et espiègle comme beaucoup d'enfants de mon âge !

La journaliste : Quel est l'épisode le plus marquant de ta vie ?

Cupidon : Lors d'une promenade, Vénus et moi-même avons été surpris par un dragon. Nous avons été aidés par deux poissons surgissant de l'Euphrate en crue et envoyés par Jupiter. Nous avons pu ainsi rejoindre l'autre rive et échapper au dragon.

La journaliste : Quel rapport as-tu avec les hommes ?

Cupidon : Je leur apporte l'amour.

La journaliste : Combien as-tu d'enfants ?

Cupidon : Eh bien, je n'en ai pas car je suis un enfant et ne peux pas en avoir !

Interview de Diane

(Par Cassandre et Clément)

Le journaliste : Bonjour.

Diane : Bonjour.

Le journaliste : J'ai quelques questions à vous poser. Voudriez-vous y répondre ?

Diane : Oui, bien sûr !

Le journaliste : Quelle fonction avez-vous en tant que déesse ?

Diane : Je suis la déesse de la chasse.

Le journaliste : Quel est votre nom grec ?

Diane : Mon nom grec est Artémis.

Le journaliste : Quels sont vos compagnons ?

Diane : Mes compagnons sont les biches, les cerfs et les ours.

Le journaliste : Qui est votre père ?

Diane : Mon père se nomme Jupiter.

Le journaliste : Qui est votre mère ?

Diane : Le prénom de ma mère est Latone.

Le journaliste : Qui sont vos frères et sœurs ?

Diane : Mon frère est Apollon. Mes demi-frères sont Vulcain et Mercure.

Le journaliste : Quels sont vos attributs ?

Diane : Mes attributs sont l'arc, les flèches et le carquois.

Le journaliste : Où êtes-vous née ?

Diane : Je suis née à Délos.

Le journaliste : Quel est votre caractère ?

Diane : Je suis grave, sévère, cruelle et vindicative.

Le journaliste : Quelles sont vos relations avec les hommes ?

Diane : Mes relations avec les hommes sont désastreuses.

Interview de Minerve

(Par Eléa, Marie et Pauline)

Eléa : Bonjour et bienvenue dans cette édition spéciale du 11/12h. Aujourd'hui, nous allons parler avec Minerve, la déesse de la ruse guerrière, grâce à Marie Pavleev. Bonjour Marie, dites-nous où vous êtes ?

Marie : Bonjour Eléa, bonjour à tous. Je me trouve actuellement sur le Mont Olympe en compagnie de Minerve. Bonjour Minerve, comment allez-vous ?

Minerve : Bien.

Marie : Quel est votre nom grec et votre surnom.

Minerve : Je suis Athéna ou Athénée. On m'appelle aussi Pallas Athéna.

Marie : Quels sont vos objets de prédilection ?

Minerve : La lance d'or, le casque d'or et le bouclier orné de la tête de Méduse.

Marie : Racontez-nous votre naissance.

Minerve : Je suis née du crâne de Jupiter, mon père, vêtue d'une armure après que Vulcain ait frappé son crâne avec une hache. Ma mère est une Océanide qui s'appelle Métis.

Marie : Parlez-nous de votre domaine d'action.

Minerve : Je suis la déesse de la guerre, de la sagesse, des artisans, des artistes et des maîtres d'école. Je suis également la déesse protectrice de Rome, des artisans et des travailleurs.

Eléa : Avez-vous des attributs ou des animaux ?

Minerve : Oui, mes attributs sont l'égide, l'olivier, la lance et le casque. Mais pour les animaux, non, je n'ai pas cette chance... En revanche, mon animal préféré est la chouette.

Marie : Chouette alors ! Quels sont vos rapports avec les autres divinités ?

Minerve : Je suis avec Jupiter et Junon ?

Marie : Quels sont vos rapports avec les hommes ?

Minerve : Eh bien, je suis une déesse civilisatrice. J'ai montré à Érichthonios comment fabriquer un char. Ensuite, j'ai dévoilé à Danaos et à Rhodes comment fabriquer un navire à cinq rames. J'a aussi montré comment construire l'Argo. 

Marie : Dites-moi, vous avez aidé beaucoup de monde ! À part cela, avez-vous des enfants ?

Minerve : Non, mais j'ai eu une aventure avec Héphaïstos. Et un jour, la terre fut fécondée et donna naissance à Érichthonios que j'ai recueilli et élevé.

Marie : Avez-vous vécu un épisode marquant durant votre vie ?

Minerve : Effectivement, il y a quelques temps, Poséidon et moi, nous nous sommes disputés pour la possession de l'Attique. On a donc fait le choix de désigner Cécrops, le premier roi du territoire. Poséidon frappa l'Acropole de son trident et en fit jaillir un étalon noir invincible au combat. Heureusement, Cécrops jugea mon présent bien plus utile pour son peuple. 

Eléa : Quels sont votre caractère et vos goûts ?

Minerve : Je suis de bon conseil et particulièrement courageuse. J'ai beaucoup d'influence car même mon père ne me refuse rien. J'aime bien coudre aussi.

Marie : Et sinon ?

Minerve : Oh : J'en ai assez de vos questions ! Ça Minerve ! Au revoir !

Marie : Bon. Eh bien... Merci quand même à Minerve.

Eléa : Merci Marie et Minerve. Et à bientôt pour une prochaine émission du 11/12h. Bonne journée !

 

Interview de Bacchus

(Par Ascelin)

 

Ascelin : Bonjour monsieur le dieu Bacchus. Je suis Ascelin, grand reporter pour "Prévert Info". Je mène actuellement un reportage sur vous pour la rubrique "Latin illustré". Puis-je vous poser quelques questions sur votre vie et votre oeuvre ?

Bacchus : Bonjour Ascelin, je suis enchanté de faire ta connaissance. Je suis ravi de me faire interviewer pour un journal si réputé !

Ascelin : Comment s'appellent vos parents ?

Bacchus : Mon père s'appelle Jupiter chez les Romains, c'est le roi des dieux, il est tout puissant. Ma mère est Sémélé, une princesse mortelle. Fille du roi de Thèbes, elle a été aimée par mon père quand il s'était transformé en humain. Je suis né de cet amour passager entre ces deux personnes. 

Ascelin : Junon, la femme de votre père a du être jalouse de votre mère ? Junon a-t-elle accepté les infidélités de son époux ?

Bacchus : Junon a été très énervée d'apprendre que mon père l'avait trompée. Alors elle a proposé à Sémélé de demander à Zeus de prendre sa forme divine. Ma mère a alors été foudroyée par l'éclair de Zeus. Mon père a réussi à me sauver, il s'est ouvert la cuisse. Il m'a mis à l'intérieur puis s'est recousu. J'ai pu ainsi poursuivre mon développement dans le corps de mon père. Mais toute ma vie, j'ai du me battre contre les pièges tendus par Junon.

Ascelin :  Quel est votre nom grec ?

Bacchus : Dans la mythologie grecque, je m'appelle Dionysos. 

Ascelin : Avez-vous un surnom dans la mythologie latine ?

Bacchus : Je suis surnommé "Liber" car le vin libère la parole et l'esprit. Il lève les filtres que les personnes se mettent quand ils sont sobres.

Ascelin : Les Romains sont polythéistes. Vous êtes un dieu. Quelles sont vos spécialités ou domaines d'action ?

Bacchus : Je suis le dieu du vin, des fêtes, du théâtre et de la folie. Il y a un point commun à tous ces domaines, ce sont des situations où l'on n'est plus vraiment soi-même. On est libre sans tenir compte des autres.

Ascelin : Quels sont les attributs avec lesquels vous êtes souvent représenté ?

Bacchus : Les artistes me figurent avec des symboles qui correspondent à mes spécialités : la grappe de raisin, la vigne, le lierre, la panthère, l'âne, le bouc, la patère (un ustensile utilisé lors des sacrifices pour servir le vin), la canthare (un vase profond qui sert à boire du vin), le thyrse (un grand bâton évoquant un sceptre). 

Ascelin : Quels sont vos goûts et vos activités favorites ?

Bacchus : J'aime faire la fête avec mes amis, m'enivrer avec du vin au son des lyres. J'adore les orgies où nous mangeons et buvons toute la nuit. Il est vrai que nous sommes capables de faire n'importe quoi quand nous avons trop bu. Toute notre bonne éducation disparaît. Je ne devrais pas vous dire cela. Vous direz à vos jeunes lecteurs qu'il faut consommer le vin avec modération !

Ascelin : Afin que nos lecteurs puissent vous imaginer, pourriez-vous vous décrire physiquement ?

Bacchus : Je suis un homme mûr ; je porte la barbe, des cheveux bouclés. Je reste assez grand et élancé. Un physique d'athlète avec un nez long et fin. Sur le tableau du Caravage, je suis plus rond avec un visage plus enfantin. Je porte une toge et j'ai des feuilles de vignes dans mes cheveux bruns. 

Ascelin : Pourriez-vous nous donner quelques traits de votre caractère réputé plutôt fou ?

Bacchus : C'est vrai, je suis le dieu de l'ivresse et de la folie ! Je ne suis pas toujours raisonnable. Impulsif, j'aime faire ce qui me plaît. Peu importe ce que l'on pense de moi, j'aime bouleverser les codes et les convenances ! Je me suis un peu assagi avec les années.

Ascelin : Quels sont les épisodes de votre vie qui vous ont le plus marqué ?

Bacchus : J'ai été longtemps perturbé de savoir que ma vie n'avait tenu qu'à la vivacité de mon père qui a su m'extraire du ventre de ma mère avant de m'insérer dans son propre corps. Longtemps caché au fin fond de l'Asie, à Nysa, j'ai grandi dans la peur d'être découvert par Junon. Est-ce pour cela que je suis devenu un peu fou ? Le deuxième événement marquant de ma vie est ma rencontre avec Ariane alors que je revenais des Indes. Jeune adulte, heureux de découvrir enfin ma terre maternelle, mon chemin a croisé cette jeune femme. Amoureux, nous nous sommes mariés sur l'Olympe. La vie m'a amené à avoir d'autres conquêtes amoureuses. C'est ça la vie tumultueuse d'un Dieu. J'ai rencontré Althée, Aphrodite et la nymphe Nikaia. J'ai eu de nombreux enfants : Priape, Hyméné, Télété. Mais Ariane restera mon premier amour.

Ascelin : Vous avez un fort caractère, vous avez eu de nombreuses maîtresses, vous avez grandi loin de l'Olympe. Avez-vous réussi à vous intégrer dans la société divine ?

Bacchus : J'ai toujours eu des relations compliquées avec les dieux. Mon histoire, mon caractère font que ma relation avec les divinités a connu de nombreuses tensions. Junon m'a obligé à me battre, à me défendre sans cesse. J'ai même tué un serpent à deux têtes ! Mes relations avec les humains sont plus apaisés, surtout avec ceux qui aiment le vin. Je ne supporte pas que l'on me résiste. Je tue facilement mes opposants.

Ascelin : Merci monsieur le dieu de m'avoir accordé un peu de votre temps et d'avoir accepté de répondre à toutes mes questions. Les collégiens qui liront "Prévert Info" apprendront à vous connaître davantage. Bonne journée.

 

 

 

 

 

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1